MARCHER DANS LE SAINT ESPRIT.

MARCHER DANS LE SAINT ESPRIT. Walking in the Holy Spirit.

Voulez-vous passer les moments de ce jour en présence de Dieu ?

La Bible enseigne, “nous servons dans un esprit nouveau, et non selon la lettre qui a vieilli” (Romains 7:6). Nous sommes enseignés que comme nous marchons dans l’Esprit nous n’accomplirons pas les désirs de la chair (Galates 5:16). En outre, on nous dit : “si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi dans l’Esprit” (Galates 5:25).

Le Saint-Esprit est Jésus présent, invisible. Jésus passe devant nous ce jour, nous invitant à le suivre en marchant dans son esprit.

Alors comment on “marche dans l’Esprit”?

Nous commençons par demander au Saint-Esprit de nous combler, tout de suite, avec sa vie, son pouvoir et sa présence. Nous le faisons, cédant intentionnellement à sa seigneurie. Nous l’invitons à ce que nous faisons actuellement. Ensuite, nous tournons notre attention à Dieu.

Il est possible de sentir la présence de Dieu, (mais par contre, de temps en temps on ne le sent pas) mais par la foi, nous acceptons qu’il est avec nous. Ensuite, nous descendons avec notre esprit dans notre cœur. Autrement dit, nous prenons conscience de Dieu, pas seulement avec notre tête, mais aussi avec notre esprit (spirituel).

Il faut expliquer qu’il y a un esprit qui se trouve dans notre tête mais aussi il y a un esprit “spirituel” qui se trouve en dessous de notre diaphragme. C’est pourquoi Jésus a utilisé cette phrase curieuse, ” celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein”

Avec notre “esprit descendu dans le coeur”, nous vivons dans une simultanéité. Nous faisons nos tâches quotidiennes avec plein d’énergie et d’attention, mais d’un lieu de repos intérieur, à la fois conscient de Dieu. Frère Lawrence, dans son fameux petit travail, La pratique de la présence de Dieu, pourrait dire par exemple:   “il me suffit de ramasser une paille du sol pour l’amour de Dieu.”

Par cette simultanéité de ” Dieu avec nous,” nous adorons intérieurement, murmurant notre amour à Dieu, et trouvons son aide avec nos tâches à la main. Nous lui remettons nos inquiétudes, en continuant à les confier à Jésus. Nous lui chantons tranquillement, en priant dans l’Esprit. En le faisant, nous vivons l’aisance tranquille de vivre nos moments conscients de Dieu.

Peut-être plus que toute autre chose, nous lâchons de la hâte et nous commençons à écouter.

Cependant, nous sommes facilement distraits et pouvons rapidement revenir à ” vivre par la chair.” Quand nous sommes fatigués, affamés, surpris par l’inattendu, ou dans la douleur, par la force de l’habitude, nous traitons des choses dans nos propres énergies, en essayant de forcer notre volonté.

Avec la pratique au fil du temps, nous formons de nouvelles habitudes, et nous ne sommes pas si facilement délogés de vivre dans notre conscience simultanée de Dieu.

Quand nous trouverons que nous nous sommes égarés, nous ne nous réprimanderons pas. Au lieu de cela, nous retournerons doucement nos pensées à Jésus, en le remerciant de nous avoir ramenés.

N’oubliez pas que Jésus nous devance en ce jour. Il a des choses à faire pour nous, non seulement en termes de service et de ministère, mais aussi en termes de bien-être. Un de mes versets préférés est Marc 6:31, où Jésus dit à ses disciples ” venez à l’écart dans un lieu désert, et reposez-vous un peu”.

De plus, “rester en phase avec l’Esprit” est un élément essentiel de la marche dans l’Esprit. Nous suivons les conseils de l’Esprit.

Pour la plupart de choses, nous n’avons pas besoin des conseils particulières : quelle couleur de chaussettes à porter, si on doit se brosser les dents, si on doit être à l’heure au travail, si on devrait aider un collègue à réparer la photocopieuse, etc.

Cependant, alors que nous maintenons une prise de conscience simultanée de la présence de Dieu, nous nous trouverons aussi dirigés. Nous faisons attention aux “coïncidences” et aux interruptions inattendues.

Nous apprenons aussi à obéir aux ” encouragements” internes, à l’aperçu soudain d’un “mot” émergeant dans notre esprit, une idée exceptionnellement claire, ou le flash d’une image dans l’œil de notre esprit.

J’enseigne à ma congrégation de ne pas se demander “est-ce Dieu, ou est-ce juste moi ?” quand ils ont à l’esprit de faire quelque chose de bien et d’utile. Même si c’est ” juste toi,” si c’est quelque chose de bon et d’utile, quel mal en vient ?

En fait, Jésus veut qu’on arrive au point où nous n’avons pas besoin d’un “Leader” spécial pour agir en amour !

Plus que toute autre chose “marcher dans l’Esprit” est le respect conscient en Jésus (Jean 15:5). Pas dans nos propres énergies bien sûr, mais par la foi.

Ce n’est pas passif. Ce n’est pas ” laisser aller et laisser Dieu ” mais plutôt ” faire confiance à Dieu et y aller !” Autrement dit, nous poursuivons activement la présence de Dieu et cherchons à faire confiance et à obéir à Jésus en tout.

Jésus est devant vous ce jour-là. Vous allez le suivre?